« Une promesse, une grande promesse, est l’âme de toute publicité. » Samuel Johnson, écrivain du 18ème siècle

Le copywriting est le petit frère turbulent du marketing de contenu, toujours en quête d’attention. Là où le marketing de contenu utilise les mots pour informer, présenter et conseiller, le copywriting cherche à séduire, convaincre et pousser à l’action. En français, « copywriting » se traduit par rédaction publicitaire, affichant fièrement ses intentions d’influencer afin de générer des ventes.

Son objectif est clairement commercial et la pertinence de la plume du copywriter fera décoller ou non l’activité d’une entreprise. Dans cet article, vous découvrirez les leviers de création du copywriter ainsi que son utilité pour toute entreprise cherchant à s’établir dans la durée et augmenter ses ventes.

1/ Le Copywriter, rédacteur publicitaire

« Pour ma part, si le produit à vendre est bon et rend effectivement service, je n’hésite pas à utiliser les motivations profondes de mon lecteur. » Christian Godefroy, Une leçon de copywriting, publié en 1985

Le copywriter ne se cache pas, il cherche à conquérir le cœur des gens pour qu’ils consomment les produits ou services qu’il propose. Lorsqu’il présente une entreprise, c’est pour en vanter les mérites, expliquer en quoi elle est indispensable et capitaliser sur ses réussites.

Ses techniques sont simples : – pour séduire : il utilise des gros titres et des phrases d’accroches qui attirent l’œil. Sa cible (le consommateur), est constamment sollicitée par des appels publicitaires et il doit capter son attention dès le début pour qu’elle lise son message jusqu’au bout.

– pour convaincre : il fait appel à des textes directifs, des témoignages et des preuves qui apportent de la crédibilité à ses propos. Un bon copywriter utilise des faits vérifiés et vérifiables, il ne capitalise pas sur des suppositions, il utilise les atouts de l’entreprise, d’un produit ou d’un service et démontre les avantages ou les bénéfices de chaque élément qu’il défend.

– pour pousser à l’action : il crée un sentiment d’urgence, de nouveauté, ou s’attache à présenter un produit qui apporte une réponse immédiate à un problème donné afin de soulager rapidement le consommateur.

Son approche est calculée : le copywriter fait appel à l’affect et à la psychologie humaine pour créer une émotion qui pousse à l’achat. Il s’adapte donc à ses différentes cibles et active des leviers émotionnels en vue d’un objectif précis. Il cherche à faire de la publicité sans passer pour une pub de manière à s’imposer comme une solution évidente dans l’opinion des consommateurs. Il peut très bien adopter une approche négative, c’est à dire qu’il présente d’abord les problèmes auxquels il propose une solution par la suite, ou adopter une approche positive. Il prend parfois le contre-pied d’une approche conventionnelle pour se démarquer en adoptant un style percutant, voire dérangeant, toujours dans l’objectif de susciter l’intérêt et de capter l’attention.

 

2/ Le copywriting appliqué à l’entreprise

« En affaires, mentir n’est jamais nécessaire, rarement utile et toujours dangereux. » Auguste Detœuf, économiste du 20ème siècle

 D’une manière générale, le copywriting sert à générer de l’engagement. Sur internet, il contribue à améliorer le référencement sur les moteurs de recherche en augmentant le trafic des internautes sur les pages de l’entreprise. Le concept de copywriting s’applique à un service, un produit, mais également à une entreprise dont on veut présenter une image qui n’est pas simplement positive mais qui est indispensable sur le marché. 

Le copywriting de produit ou de service : Le copywriting de produit ou de service se concentre sur un produit/service clé de l’entreprise et présente l’argumentaire commercial qui lui est propre dans le but de créer des ventes supplémentaires, conquérir de nouveaux prospects et augmenter les profits de l’entreprise. Pour aller plus loin, le copywriting, c’est également un moyen de récolter des données clients à partir d’éléments non commerciaux comme le montre l’exemple suivant : un copywriter rédige la présentation qui invite à télécharger un livre blanc ou un document créé par l’entreprise qui n’est pas directement voué à générer du profit mais pour lequel le visiteur laisse ses coordonnées. Le marketing de contenu créé du contenu, le copywriting convainc d’aller lire ce contenu.

Le copywriting d’image ou de réputation : le copywriting d’image communique sur les points forts d’une entreprise et s’appuie sur de réels accomplissements pour véhiculer une image positive crédible. Un bon copywriter ne s’appuie que sur des faits vérifiés et justifiables afin de ne pas tomber dans les travers de la manipulation et vendre du mensonge. Avec le bon dosage et sans chercher à en faire trop, le concept de copywriting appliqué à l’entreprise concourt à renvoyer une image positive de la marque employeur s’il est utilisé pour communiquer sur le recrutement.

 

La phase d’écriture et la création de contenu convaincant sont des tâches chronophages qui nécessitent un regard professionnel.

En effet, quand un article est mal rédigé, il ne passe simplement inaperçu, il génère une image négative dans l’opinion des consommateurs et va à l’encontre de l’objectif initial. Faire appel à un copywriter, c’est le meilleur moyen pour une entreprise de déléguer un aspect contraignant et pourtant indispensable de sa stratégie de communication afin de se concentrer sur l’essentiel de son savoir-faire.

De plus, le copywriter pose un regard neuf et sa distance par rapport à l’entreprise pour laquelle il travaille lui permet de sortir des sentiers battus pour apporter quelque chose de nouveau.